De la vie instable du 6 mai 2021.

Continuons mes coming-outs. J’admets avoir belle et bien un caractère instable qui me pousse aux comportements qui sont considérés comme instables par les autres. Je ne le trouve ni bon ni mauvais. J’ai été conditionné par la vie très instable. Comme je souligne souvent, je suis né en Pologne. Quand j’étais très petit, on a changé le système socialiste vers le système capitaliste littéralement dans un jour.

De l’âge de 8 ans, je devais lire des livres sur le Holocaust, y inclut des histoires par exemple sur des expérimentes médicales très cruelles dans des camps de concentration ainsi que l’histoire comment on a utilisé des corps juifs pour produire du savon pour la société allemande. Je vivais mon enfance entourée par la mafia et sa violence dont j’ai déjà écrit : plus sur ce sujet: https://good-vibes.blog/2021/03/13/vivre-avec-le-mafia-du-13-mars-2021/

Du coup, j’ai eu mon enfance et mon adolescence très difficile. Je savais devoir changer mes comportements tout de suite vu la vie instable. Aux années nonante, l’inflation étais si élevée qu’on ne connaissait pas le prix d’un produit avant d’entrer un magasin. Le prix pouvait augmenter quelque fois même dans une seule journée. Dans ces conditions je devais souvent aller à un magasin uniquement pour retourner à la maison pour demander plus d’argent. Tout ça entouré par la mafia, donc je devais souvent changer mes chemins.

Mon entré au marché du travail n’a pas été facile non plus car il correspondait à la crise bancaire de 2008-2009. Je ne pouvais pas trouver le travail. Partout, on me disait que j’ai possède trop de qualifications et tout le monde avait peur qu’une fois on m’embauche, je fuis le travail. J’ai vécu presque littéralement sur mes bagages car je ne savais pas dans quel pays je pouvais finir. J’ai considéré le travail en Belgique, puis en Pologne et du coup, j’ai fait mon stage…en Allemagne, à Munich. J’ai fini par avoir des propositions du travail en France et en Belgique. Tout s’est bien passé à la fin, mais pendant 1,5 an je ne savais pas où je pouvais vivre.

Pour résumer : j’ai appris dans la vie qu’on doit s’adapter aux conditions de vie très instables. Je suis toujours dans la réflexion combien de fois je devrai changer ma stratégie de la survie. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, imaginez que je vis dans la situation comme le COVID actuel toute ma vie. Du coup, vous pouvez imaginer que c’est absolument nécessaire pour moi d’être dans le changement de la stratégie tout le temps, parfois faisons des erreurs. Malgré ne plus être catholique, j’aime toujours cette phrase de la Bible : Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre. Je ne juge des erreurs des autres et j’espère être jugé par le karma, le Dieu ou l’histoire.    

On me reproche aussi d’utiliser des propos qui manquent du respect. C’est bien ça, dans certain sens je n’aime pas le respect. Mes parents m’ont appris de vivre en balançons deux principe. D’abord, des coudes dans la gueule. Le monde est l’endroit cruel et il faut se battre pour survivre. En même temps, on ne peut pas le faire individuellement. Du coup, il fait bien choisir ses alliées et vivre selon le principe que rien n’est acquis, tout est donné. Mes parents m’ont appris que les gens qui sont trop respectueux vers les autres peuvent finir exploités par les autres.

Pour finir, n’oublions pas que vraiment beaucoup des gens ont perdu leurs vies pour se battre pour la liberté d’expression et malheureusement, la lutte n’est pas finie. Du coup, j’ai appris à bien apprécier cette liberté. Quand on m’attaque me disant même que je suis le plus grand débile au monde, je remercie la personne attaquante. Car dans le monde dans lequel on a des tabous et on essaie d’être à mon avis trop politiquement correct, je remercie la personne attaquante pour le courage. Puis, j’entre dans la discussion, je pose des questions et je lis des réponses sans jugement, à part de la gratitude que grâce à cette critique, je peux m’améliorer.

Comme d’habitude, j’aimerais remercier trois personne qui m’inspirent à écrire ce blog :

  • Un certain libanais qui me fait beaucoup de confiance dans sa vie, ainsi que sa femme. Shukran (merci en arabe) mon frère de me l’avoir dit de bien faire avec ce blog
  • Une certaine polonaise que je vois bientôt et qui pouvait peut-être m’aider a eu peu trouver quelque chose d’intéressant dans ma vie
  • Un certain belge qui m’a justement attaqué une fois. Je suis très reconnaissant à lui et j’espère qu’il aurait une fois le temps pour un verre amical.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :