La confrontation du 30 décembre 2020.

Confronter quelqu’un peut constituer une grande opportunité pour se confronter à nous-même. Je viens de finir le stage de « danser ma vie » et j’ai beaucoup de réflexions. Surtout qu’il faut croire à nos valeurs.

Comme vous pouvez savoir, je suis impliqué dans la vie politique en Belgique au niveau local. Il est maintenant temps à postuler pour la co-présidence. Il faut se présenter en groupe de 4 personnes, parité hommes – femmes.

Du coup, je me suis dit que je vais essayer. Je suis fonctionnaire européen. Je voudrais finalement relier les habitants de la Ville de Bruxelles avec les fonctionnaires européen.es. Je suis triste que l’aide sociale est mal gérée à la Ville de Bruxelles. Le sans-abrisme me touche au cœur.

Voilà, j’ai posté ma proposition de postuler. J’ai déjà trouver quelqu’un comme bon comptable. Il me faut deux femmes. Ma proposition: pleine visibilité aux femmes, c’est eux qui décident. Moi, je reste dans l’ombre. J’ai déjà assez de visibilité dans la vie. J’aime beaucoup organiser des réunion, gérer le compte Insta, Facebook etc. J’ai posté cette proposition dans notre groupe Facebook.

Mon post à été…supprimé quasiment d’office. L’actuel co-président m’a dit que le post « ne correspond pas » au « charactère du groupe. Aucune explication légale. Ben, il a même « oublié » de diffuser notre statut interne de la locale.

La discussion avec lui était enrichissante. Je ne le cache pas – en terme d’argents, je suis dans une très bonne situation. Les gens ne savent pas combien d’énergie j’ai consacré pour être dans ma situation. J’ai même consacré ma vie privé et ma santé. Pourtant, je ne regrette pas aucune de mes démarches.

Lui, il est dans la classe moyenne avec le background de la classe ouvrière. Chaque fois quand je suis transparent avec lui, il se sens menacé. Quand je suis transparent que je postule pour la co-présidence, il a l’air être menacé (au moins c’est ma vision). Puis, je lui dit en toute transparence que je porterai plainte contre son comportement. Mon intension est d’être transparent, lui il se sens…menacé. Intéressant, n’est-pas?

Enfin, j’ai compris comment le conflit peut porter les bénéfices. J’ai appris comment je suis conditionné (je consacre tout pour ma cause) et lui aussi (probablement la peur de revenir à la classe ouvrière).

Je me suis dit que chacun a le droit à son conditionnent.

J’ai choisi d’honorer mon conditionnement – je ne lâche pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :